Last up-date 19.05.07

  Home

Communiqué de presse Images
Contact


 

  

Programme : "Action parallèle »"
Exposition:  "La stratégie de la bande"

Cette exposition, conçue par Hubert Salden, se penche sur la problématique des réactions en chaîne, et sur l’active complexité qui en constitue le cadre. Cependant, plutôt que de recourir à une technique qui permettrait d’en analyser le processus, on tentera d’observer au contraire, par des œuvres, des documents, des images en mouvement , des objets (décoratifs et utilitaires) et des discussions, de quelle manière celui-ci échappe à tout contrôle. A cela correspond une histoire non-linéaire au sens général de la participation à l’entropie. Le jeu du billard en est un paradigme, tout comme l’affaire Enron.

Hubert Salden a choisi de dresser au centre de l’espace d’exposition une table de billard, et d’inviter le public à y jouer. Délaissant la manière traditionnelle de présentation de l’art dans le « white cube » que constitue l’espace La Plage au profit d’une « zone temporaire autonome » (au sens de Hakim Bey), par l’utilisation notamment de tapis de sol et d’un rideau, cette exposition se veut également une réflexion sur la manière d’exposer. Le long des bandes d’un billard se manifestent des « adresses croisées », et la vision d’ensemble des figures que leurs trajectoires dessinent se transforme sans cesse avec l’évolution du jeu…si bien que l’observateur croirait presque, par son regard, atteindre à une situation cosmique semblable à celle d’un cosmonaute. Invité à « tirer (lui-même) les boules », il pourra ainsi conditionner l’analyse du jeu en influençant directement sa problématique. Dans le contexte de cette exposition, le principe du carambolage est le suivant : renseigner sur les principes de résistance et d’inertie.

Dans la stratégie de la bande, le billard dialogue avec une autre table, intitulée The Game Of Fool, dont le principe est d’en modifier un élément important: il s’agit d’un prototype, réalisé par Armin Blasbichler, dont l’inclinaison du plateau change à chaque coup joué.

Le billard était appelé autrefois « le  jeu des hommes muets ». Olivier Zabat rompt ce mutisme en s’approchant respectueusement, dans sa vidéo artistico-documentaire Zona Oeste, des codes de comportements de la bande. A savoir la collaboration efficace d’individus prêts, au besoin, à aller jusqu’au meurtre.

Le schéma de l’irradiation est l’élément central des dessins de Mark Lombardi, dont quelques-uns prennent place ici sur les murs. La base du travail de cet artiste new-yorkais : de gigantesques scandales financiers, c’est-à-dire des « affaires », dont il retrace la genèse et les zones d’influence. Une interview de l’artiste, réalisée peu avant sa mort, est présentée en vidéo.

Avec une installation intitulée Batö Lavoär, vaste structure en sagex entourée d’autocollants en faux bois, Matthieu Pilloud évoque le repaire mythique d’une bande d’artistes du siècle passé, mais surtout problématise la structure du lieu où elle s’intègre, et dont elle souligne à la fois les irrégularités et le caractère « construit » (comme le mythe du Bateau-Lavoir).

L’espace La Plage accueillera des tables rondes, programmées pendant ses heures d’ouverture, et auxquelles participeront des personnalités du monde de l’art et des sciences, sous les titres suivants : « jouer avec les bandes », « en contrebande », « la débandade ». Elles seront retransmises sur les ondes d’Espace 2 (Lausanne) et de Radio Dokumenta (Kassel).

Enfin, le cycle Passion Cinéma a conçu une programmation cinématographique (sur le thème du complot) qui sera présentée dans un cinéma de Neuchâtel (Apollo). Les films seront les suivants :

- Me, 19.06 – Sa, 22.06 (à 18h.) --- AVALON (Oshii Mamoru), 106 min., 2001.

- Di, 23.06 – Ma, 25.06 (à 18h.) --- STAND BY ME (Robert Reiner), 89 min., 1986.

- Me, 26.06 – Sa, 29.06 (à 18h.) --- THE VIRGIN SUICIDES (Francis Ford Coppola), 97 min., 1999.

- Di, 30.06 – Ma, 02.07 (à 18h.) --- DO IT (Sabine Gisiger et Marcel Zwingli), 97 min., 2000